Et parce que les conditions de travail à SII dépendent aussi d'un contexte socio-économique, vous trouverez en cliquant sur l'image ci contre une page contenant des réflexions de membres de la section ainsi que des informations sur des mouvements auxquels SUD/Solidaires participe.

mardi 31 mai 2011

Résultat de la désignation du CHSCT

Agathe, auparavant désignée DS central pour SUD, a été désignée au CHSCT de SII.
A l'issue de cette désignation, SUD se trouve représenté dans toutes les instances représentatives du personnel de SII sud Ouest.

dimanche 29 mai 2011

Résultat des NAO 2011 sur les salaires

Voici le contenu de l'accord qui a été conclu entre la direction et les syndicats sur les salaires (le 11 mai 2011), avec nos commentaires...

Accord collectif sur les salaires
(pour la période du 1er avril 2011 au 31 mars 2012)

  • Budget d’augmentation global de 2,5% des salaires
Au départ, la direction avait proposé un budget pour les augmentations à 2,3% de la masse salariale.
La négociation avec les syndicats a permis de trouver un accord sur 2,5% de moyenne.
Pour donner un ordre de grandeur : 2,3%, c'est autour de 800€ par personne et 2,5%, c'est 900€...

  • Limitation des non augmentations dans une fourchette comprise entre 12 et 18% des salariés concernés
Avec le syndicat Solidaires, nous avons cherché à s'assurer qu’un maximum de salariés auront quelque chose !
En sachant que la direction refuse l'idée de procéder à des augmentations générales (minimum d'augmentation pour tout le monde) afin de garder la possibilité de sanctionner des salariés avec 0%, la négociation nous a quand même permis d'obtenir que le nombre de personnes concernées par 0% soit limité (autour de 15%).
  • Augmentation moyenne de 3% pour les salariés dont le salaire mensuel moyen est inférieur ou égal à 2.000 €
Les syndicats apprécient cet effort particulier en faveur des bas salaires (<2000€ bruts par mois), à condition d'avoir des données de suivi qui permettent de vérifier que la moyenne d’augmentation atteigne réellement 3%.

  • Attention particulière pour compenser les décalages entre les salaires perçus et les salaires dits « de marché »
Ceci veut dire qu'une consigne de réajustement des salaires a été donnée aux Directeurs d'Agence.
Par exemple, cela devrait se traduire par des propositions pour que les rémunération des personnes embauchées pendant ou avant la « crise » ne soient pas en dessous de celles des nouveaux embauchés.

  • Attention particulière sur les différences de salaires femmes/hommes pour des situations équivalentes
Le point faible de cette démarche, c'est qu'elle reste floue, car la direction considère que les inégalités H/F sont rares et quelles seront prises en charge par une politique plus large de réduction des disparités.

Comme les syndicats s'inquiétaient que ces mesures compensatoires ne puisse pas être évaluées ou contrôlées, la direction s’est alors engagée à fournir les éléments d’analyse nécessaires pour la prochaine négociation annuelle.

C'est avec ces documents d’analyse, le bilan social ainsi que toutes les données financières de l’entreprise que nous pourront préparer les prochaines NAO sur les salaires (donc, n'hésitez pas à donner votre avis !).

Enfin, pour rappel, d’autre sujet sont en cours de négociation : « Stress et bien être au travail », expression des salariés, , GPEC (gestion prévisionnelle emploi et compétences). L’avis des salariés sur ces questions est important !

mardi 17 mai 2011

NAO 2011

Les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) sont en cours à SII depuis janvier.
Ces négociations concernent, les salaires, la durée et l'organisation du temps de travail ou encore l'égalité professionnelle Hommes/Femmes.

Va t'il encore falloir se serrer la ceinture ?


Voici quelques informations avant la dernière réunion de négociation sur ces NAO (le 11 mai 2011).

La direction propose que la moyenne des augmentations de salaires soit de 2,3%.
Elle accepte de faire 3 efforts pour répondre aux inquiétudes des salariés :
  • 1 démarche pour les salariés dont le revenu est inférieur à 2000€ bruts : moyenne d'augmentation = 3%
  • 1 attention particulière sur les salaires inférieurs au marché.
  • 1 effort pour diminuer les quelques inégalités professionnelles Hommes/Femmes

Au moment où SII réalise de bons résultats et où le secteur de l'informatique est en sortie de crise, les syndicats souhaitent défendre une meilleure répartition des bénéfices de SII au profit des salariés avec :
  • Une augmentation moyenne proposée soit plus proche de 3% (chiffre d'avant la crise)
  • Et une augmentation générale avec un minimum garanti pour tous (pas de 0%).
A l’insuffisance des mesures proposées par la direction s’ajoutent quelques interrogations légitimes :
  • Concernant les salaires inférieurs à 2000€ brut, quelles sont les données de suivi qui seront mises en place pour permettre de s’assurer que la moyenne d’augmentation sera d’au moins 3% ?
  • L’effort réel en direction des salaires « inférieurs au marché » ne pourra être contrôlé qu’en disposant de données concrètes telles que des grilles de salaires
  • Quelles seront les mesures effectivement prises pour atténuer les divergences de salaires H/F et selon quels critères sera jugée l’efficacité de cette démarche ?
  • Sans engagement sur un minimum d’augmentation pour tous, quels seront les arguments qui seront utilisés pour justifier que des salariés ne sont pas augmentés : conséquences de la crise ou bien sanctions ?
  • Au regard de la politique d’augmentation au mérite qui semble ne devoir profiter qu’à une minorité de personnes « importantes » (talents, experts, key-people,...), la répartition des augmentations répondra-t-elle aux attentes de la majorité qui a subi durement 2 années de crise ?
Si la négociation ne permet pas d’aboutir à des augmentations de salaire plus importantes, nous attendons de la part de la direction des garanties
  • pour une répartition des bénéfices plus équitables,
  • pour que les salariés de SII ne deviennent pas des « précaires » de l'informatique...