Et parce que les conditions de travail à SII dépendent aussi d'un contexte socio-économique, vous trouverez en cliquant sur l'image ci contre une page contenant des réflexions de membres de la section ainsi que des informations sur des mouvements auxquels SUD/Solidaires participe.

mercredi 25 avril 2012

Manifestons le 1er mai pour la fête du travail !

mercredi 18 avril 2012

NAO 2012
La Négociation Annuelle Obligatoire sur les salaires a débuté le 3 avril et doit se poursuivre le 23 avril 2012.

Cette année la direction met sur la table une augmentation moyenne de 1,25%.
Cette très faible augmentation serait due, selon la direction de SII à un contexte difficile et un avenir incertain.

Hormis un léger sursaut dans la politique salariale pour l’exercice 2011/2012 (2,97% de moyenne d’augmentation) la croissance très modérée des salaires semble devenir la norme depuis quelques années.
Si on ajoute à cela une forte augmentation des prix à la consommation (2,3% sur un an) la moyenne de 1,25 proposée nous parait bien en deçà des attentes des salariés.

Par conséquent, le syndicat Solidaires demande une augmentation qui tendrait vers une moyenne de 2,6% ce qui correspondrait à une augmentation de 1000 euros brut par personne et par an.
--------------------------------------------------------------------------------------------
Au delà de cette augmentation moyenne, Solidaires souhaite que soient mises en place des mesures d'accompagnement :

  • Alors que la moyenne d'augmentation l'année dernière a été de 2,97%, 18% des salariés n'ont pas été augmentés. Avec une augmentation moyenne inférieure, il est à craindre que le pourcentage de salariés non augmentés s'accroisse cette année.De fait, la direction refuse de s'engager sur un critère de répartition et préfère une concentration des augmentations sur peu de personnes.Solidaires ne peut se satisfaire de ce traitement inégalitaire basé sur des évaluations aux critères très subjectifs et qui ne profite qu’à quelques-uns.C'est pour cette raison que Solidaires demande un minimum garanti d’augmentation pour tous.


  • Concernant les bas salaires Solidaires demande un effort conséquent en direction des salariés gagnant moins de 2300 euros par mois (6,5 % de l'effectif).
  • Solidaires demande, à nouveau, un réajustement des salaires par rapport au marché, avec de réels moyens de mesure de cet engagement pour l’exercice 2012/2013.
  • De même, nous renouvelons la demande d’un effort sur la réduction des inégalités hommes / femmes.
D’autre part, la direction étudie l’attribution d’une prime exceptionnelle si à la fin de l’exercice, les résultats s’avèrent être meilleurs que les prévisions actuelles. Cela pourrait se passer par la mise en place d’un avenant au plan d’intéressement actuel. Pour le syndicat Solidaires, primes exceptionnelles et plans d’intéressement ne se substituent pas aux éléments de rémunération. Nous préférons donc que l’effort réalisé concerne les augmentations des salaires plutôt que des primes hypothétiques.